l’effondrement

ce sentiment d’avancer dans la destruction aujourd’hui – auquel je ne peux rien faire

brusquement je comprends: j’ai cherché des raisons, des explications, des motifs de fuir ou d’avancer en dehors de moi

je ne cesse de me projeter en dehors de moi
quand on me propose des exercices de méditation je rigole doucement

je refuse de voir ce qui est en moi
c’est plus simple de blâmer Laurent, de rêver du Danish boy, et toujours chercher des raisons de souffrir ou d’exister en dehors de moi

car je refuse de regarder véritablement au dedans

dedans c’est l’effondrement

dedans c’est l’aveuglement, dedans c’est figé, et froid, et terrifié

et pourtant dedans c’est le refuge aussi, la stabilité, le repère

le lieu où rien d’autre ne m’atteint